COUQUEBERG
Sculpteur Français Contemporain
Bronze animalier

Couqueberg, la sculpture animalière contemporaine

Actualités KOOKYKROM

“Dans le cadre qui rend hommage à François Pompon, Michel COUQUEBERG trouve tout à fait sa place. Bien sùr, la touche de modernisme qui caractérise ses oeuvres est flagrant. COUQUEBERG travaille aussi dans le symbole. L’essentiel de son travail est de trouver des lignes simples et artistiques modernes et c’est une réussite.” Musée François Pompon - Saulieu Expostion personnelle “COUQUEBERG est un sculpteur animalier, qui confère à son oeuvre une authenticité, une spontanéité qui ne laisse personne indifférent. C’est un homme qui pratique la science du trait, chère aux compagnons batisseurs.” Jean Louis AVRIL Critique D’art COUQUEBERG parvient à saisir le mouvement, à capter l’essentiel, épurant au maximum ses oeuvres pour mieux atteindre la profonde vérité. Depuis   36   ans,   le   sculpteur   Michel   Couqueberg   est   en   quête   de   perfection.   Dans   l'aventure   qu'il   mène   entrefiguration   et   épure,   il   a   fait   sienne   cette   profession de foi de Constantin Brancusi : « Plus la forme est simple, plus il y a force et beauté ». Aux   limites   de   l'abstraction,   sa   création   s'épanouit   aux   trois   dimensions   de   l'espace.   Il   y   sculpte   un   univers   animalier   puissant   et   ses   œuvres   s'inscrivent   dans les collections de plusieurs Musées nationaux et figurent en bonne place au Musée F. Pompon de Saulieu. A ce jour, une vingtaine de ses sculptures monumentales ornent villes et villages de France.
le CEP  -  Bronze d'Art 2017 - KOOKYKROM - 1,83m - 3/5 Nouvelle pièce traitée en argenture KOOKYKROM Ce cep de vigne contemporain défini dans sa verticalité et par sa palette de couleurs, les différents cépages et variétés des climats de Bourgogne. Du rouge profond des pays Beaunois et Nuitons aux blancs dorés des vignobles de Chablis, on associe immanquablement ce compagnon à la gastronomie Bourguigonnne
Couqueberg : Quarante ans d’atelier pour le funambule de la ligne pure Couqueberg, sculpteur de renommée internationale, est réputé pour avoir créé, tout au long de sa carrière de quarante années, un bestiaire imaginaire dans lequel il a exprimé tout à la fois, la spontanéité, la poésie et l’animalité, grâce à une ligne épurée dans laquelle il a su saisir la sincérité, et la beauté de ses sujets. L’homme, de nature affable, est en son œuvre en parfaite osmose avec la création génératrice, l’époque dans laquelle il vit et travaille, et enfin, dans la technique qui ne peut être autrement que complémentaire à la création. « La vraie histoire, explique volontiers l’artiste à qui veut l’entendre, se joue dans mon atelier. Il se crée dans ce lieu une complicité réelle entre l’animal et moi. » L’atelier ? C’est, pour Couqueberg, une étendue, assez vaste pour qu’on y protège quelques endroits spécifiques destinés à des travaux précis. Ici, il taille directement dans l’altuglas. Là, il patine ses sculptures. Plus loin c’est un poste à souder qui attend quelques pièces à assembler. Plus loin encore, à un pont roulant une sculpture monumentale est en attente de finitions. Car, il ne faut pas s’y tromper, Couqueberg est un vrai sculpteur, à la recherche de la sincérité et de l’authenticité… Aucuns travaux sur ses œuvres, hormis ceux de fonderie, ne sont délégués à quelques mains, même qualifiées, autres que les siennes. Depuis quarante ans, il investit toutes ses tripes dans la matière pour lui donner cette vie qui peut paraître si évidente au premier coup d’œil. Dessinateur figuratif accompli, il jette sur la feuille ces lignes initiales qui franchiront les limites du papier pour envahir l’espace et donner un sens au monde animal qu’il observe depuis longtemps, faisant sienne, la maxime de Brancusi : « Plus la ligne est simple, plus il y a de force et de beauté. » Enseignant, il a décidé de quitter le métier pour vivre de son art. C’est à force de travail et remise en cause permanente, convaincu qu’on ne réussit pas toujours ce que l’on fait, qu’aujourd’hui l’artiste compte plus de mille cinq cents pièces en collections privées, dix-sept monuments en France et sept pièces en musées. « La création, c’est le partage, répète souvent le sculpteur. » Il est évident, quand le curieux ou l’amateur a la chance de lui rendre visite dans son atelier, de découvrir les quelques pièces présentées dans une exposition, qu’il embrasse une carrière dans laquelle l’artiste a fait don de lui sans compter. Chimiste, farouche protecteur de ses formules, de ses mélanges, il sait offrir une lumière unique à travers ses patines, sur son travail qui ne cesse d’éclairer la simplicité réduite à la beauté pure et évidente. Ainsi, tel Pygmalion, soudain soucieux de la nudité de sa Galatée, il la revêt pudiquement d’une robe. Ces derniers bronzes d’art argentés, (Kookykrom) aux tons dégradés, exposés dans une salle de son atelier, sont ainsi autant d’étoiles qui scintillent pour le visiteur. Pierre BRINCOURT Atelier du Cloître
 "Tous droits de l'auteur des oeuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des oeuvres autre que la consultation individuelle et privée sont interdites. Toute demande d'autorisation pour quelque utilisation que ce soit doit être adressée à adagp@adagp.fr ou ADAGP : 11 rue Berryer, 75008 Paris, tel : 01.43.59.09.79, fax 01.45.63.44.89" "Reproduction including downloading of the works exhibited on this site are prohibited by copyright laws and international conventions without the express written permission of the copyright holders. - Request for any use or reproduction should be directed to : adagp@adagp.fr or ADAGP : 11 rue Berryer, 75008 Paris, France, tel : 01.43.59.09.79, fax 01.45.63.44.89"

Bienvenue sur le site de Michel Couqueberg, sculpteur sur bronze passionné avant tout de sculpture animalière contemporaine. De la sculpture de cheval aux formes arrondies aux sculptures monumentales commandées par les collectivités, vous trouverez ici toutes les informations sur les sculptures en bronze animalier ainsi que sur l’atelier de l’artiste, ses expositions et ses actualités.

Vous voulez en savoir plus sur la collection de sculptures de bronze animalier, sur le travail de sculpteur sur bronze ou vous aimeriez découvrir les étapes qui mènent de l’idée à la création d’une sculpture animalière contemporaine ? N’hésitez pas à consulter ces pages ou à venir visiter l’atelier pour une visite guidée sur ces étapes. Et n’oubliez pas qu’il est également possible de vous offrir une céramique d’art issue de ce travail : une occasion de profiter de l’art chez soi.

 

COUQUEBERG
Sculpteur Français Contemporain
Bronze animalier
Actualités
Couqueberg, la sculpture animalière contemporaine

Bienvenue sur le site de Michel Couqueberg, sculpteur sur bronze passionné avant tout de sculpture animalière contemporaine. De la sculpture de cheval aux formes arrondies aux sculptures monumentales commandées par les collectivités, vous trouverez ici toutes les informations sur les sculptures en bronze animalier ainsi que sur l’atelier de l’artiste, ses expositions et ses actualités.

Vous voulez en savoir plus sur la collection de sculptures de bronze animalier, sur le travail de sculpteur sur bronze ou vous aimeriez découvrir les étapes qui mènent de l’idée à la création d’une sculpture animalière contemporaine ? N’hésitez pas à consulter ces pages ou à venir visiter l’atelier pour une visite guidée sur ces étapes. Et n’oubliez pas qu’il est également possible de vous offrir une céramique d’art issue de ce travail : une occasion de profiter de l’art chez soi.

 

“Dans le cadre qui rend hommage à François Pompon, Michel COUQUEBERG trouve tout à fait sa place. Bien sùr, la touche de modernisme qui caractérise ses oeuvres est flagrant. COUQUEBERG travaille aussi dans le symbole. L’essentiel de son travail est de trouver des lignes simples et artistiques modernes et c’est une réussite.” Musée François Pompon - Saulieu Expostion personnelle “COUQUEBERG est un sculpteur animalier, qui confère à son oeuvre une authenticité, une spontanéité qui ne laisse personne indifférent. C’est un homme qui pratique la science du trait, chère aux compagnons batisseurs.” Jean Louis AVRIL Critique D’art COUQUEBERG parvient à saisir le mouvement, à capter l’essentiel, épurant au maximum ses oeuvres pour mieux atteindre la profonde vérité. Depuis   36   ans,   le   sculpteur   Michel   Couqueberg   est   en   quête   de   perfection.   Dans l'aventure   qu'il   mène   entrefiguration   et   épure,   il   a   fait   sienne   cette   profession de   foi   de   Constantin   Brancusi   :   «   Plus   la   forme   est   simple,   plus   il   y   a   force   et beauté ». Aux   limites   de   l'abstraction,   sa   création   s'épanouit   aux   trois   dimensions   de l'espace.   Il   y   sculpte   un   univers   animalier   puissant   et   ses   œuvres   s'inscrivent dans   les   collections   de   plusieurs   Musées   nationaux   et   figurent   en   bonne   place   au Musée F. Pompon de Saulieu. A    ce    jour,    une    vingtaine    de    ses    sculptures    monumentales    ornent    villes    et villages de France.
Sculpteur Animalier Contemporain
COUQUEBERG
le CEP  -  Bronze d'Art 2017 - KOOKYKROM - 1,83m - 3/5 Nouvelle pièce traitée en argenture KOOKYKROM Ce cep de vigne contemporain défini dans sa verticalité et par sa palette de couleurs, les différents cépages et variétés des climats de Bourgogne. Du rouge profond des pays Beaunois et Nuitons aux blancs dorés des vignobles de Chablis, on associe immanquablement ce compagnon à la gastronomie Bourguigonnne
Couqueberg : Quarante ans d’atelier pour le funambule de la ligne pure Couqueberg, sculpteur de renommée internationale, est réputé pour avoir créé, tout au long de sa carrière de quarante années, un bestiaire imaginaire dans lequel il a exprimé tout à la fois, la spontanéité, la poésie et l’animalité, grâce à une ligne épurée dans laquelle il a su saisir la sincérité, et la beauté de ses sujets. L’homme, de nature affable, est en son œuvre en parfaite osmose avec la création génératrice, l’époque dans laquelle il vit et travaille, et enfin, dans la technique qui ne peut être autrement que complémentaire à la création. « La vraie histoire, explique volontiers l’artiste à qui veut l’entendre, se joue dans mon atelier. Il se crée dans ce lieu une complicité réelle entre l’animal et moi. » L’atelier ? C’est, pour Couqueberg, une étendue, assez vaste pour qu’on y protège quelques endroits spécifiques destinés à des travaux précis. Ici, il taille directement dans l’altuglas. Là, il patine ses sculptures. Plus loin c’est un poste à souder qui attend quelques pièces à assembler. Plus loin encore, à un pont roulant une sculpture monumentale est en attente de finitions. Car, il ne faut pas s’y tromper, Couqueberg est un vrai sculpteur, à la recherche de la sincérité et de l’authenticité… Aucuns travaux sur ses œuvres, hormis ceux de fonderie, ne sont délégués à quelques mains, même qualifiées, autres que les siennes. Depuis quarante ans, il investit toutes ses tripes dans la matière pour lui donner cette vie qui peut paraître si évidente au premier coup d’œil. Dessinateur figuratif accompli, il jette sur la feuille ces lignes initiales qui franchiront les limites du papier pour envahir l’espace et donner un sens au monde animal qu’il observe depuis longtemps, faisant sienne, la maxime de Brancusi : « Plus la ligne est simple, plus il y a de force et de beauté. » Enseignant, il a décidé de quitter le métier pour vivre de son art. C’est à force de travail et remise en cause permanente, convaincu qu’on ne réussit pas toujours ce que l’on fait, qu’aujourd’hui l’artiste compte plus de mille cinq cents pièces en collections privées, dix- sept monuments en France et sept pièces en musées. « La création, c’est le partage, répète souvent le sculpteur. » Il est évident, quand le curieux ou l’amateur a la chance de lui rendre visite dans son atelier, de découvrir les quelques pièces présentées dans une exposition, qu’il embrasse une carrière dans laquelle l’artiste a fait don de lui sans compter. Chimiste, farouche protecteur de ses formules, de ses mélanges, il sait offrir une lumière unique à travers ses patines, sur son travail qui ne cesse d’éclairer la simplicité réduite à la beauté pure et évidente. Ainsi, tel Pygmalion, soudain soucieux de la nudité de sa Galatée, il la revêt pudiquement d’une robe. Ces derniers bronzes d’art argentés, (Kookykrom) aux tons dégradés, exposés dans une salle de son atelier, sont ainsi autant d’étoiles qui scintillent pour le visiteur. Pierre BRINCOURT Atelier du Cloître